Chers clients, partenaires, fournisseurs, amis et concurrents,

Pour ceux qui ne me connaissent pas, mon histoire de fleuriste débute il y a 30 ans dans le
magnifique magasin d’un fleuriste meilleur ouvrier de France de la région Parisienne.


Après 23 ans, la gestion de 2 affaires simultanément, une équipe de 5 personnes et le constat d’une
mutation du commerce qui évolue sans relâche, il devenait nécessaire d’adapter une offre de qualité
aux valeurs de l’entreprise, à ces nouveaux modes de consommation et reposant sur une véritable
expertise métier.


Je me suis donc lancé un défi de taille, très fier de ce savoir-faire artisanal et tellement respectueux
de ces Femmes et Hommes que je croise chaque matin aux achats sur le marché de Rungis et qui
partagent cette même passion.


2018, après la vente d’un point de vente, le lancement d’un site e-commerce
https://www.capricedefleurs.com. Aléas de débutant et défiance des institutions financières, j’ai pris en charge seul le financement de cette aventure, avec courage et persévérance en restant proche de mes valeurs, tout
en dirigeant en parallèle avec mes collaborateurs la boutique locale.


Après 2 ans et demi d’une phase d’amorçage chaotique, une plateforme de commerce électronique
très mal développée, un mauvais choix de partenaires au démarrage, ce qui a considérablement
freiné la croissance et plombé les comptes, j’ai à nouveau pris la décision en début d’année de migrer
le site vers une nouvelle solution e-commerce, un retravail de la marque qui aujourd’hui, aboutis,
génèrent de la croissance à l’activité.


Malheureusement à ce jour, en pleine phase de développement, une projection chiffrée des
prochains mois me démontre que « seul », il sera presque impossible de supporter les charges
incompressibles avant d’atteindre l’équilibre. Depuis environ 3 ans, le marché de la fleur en e-
commerce est en plein essor avec de nouveaux acteurs financièrement accompagnés, qui s’ajoutent
aux acteurs historiques et pure player existants, ce qui alourdi considérablement les coûts
d’acquisition pour asseoir notre présence sur la toile, notre base clients n’étant pas encore
suffisamment étoffée.


Pour les futurs entrepreneurs d’internet, permettez-moi ce conseil avisé : une telle aventure ne peut
pas se réaliser seul, les fonds nécessaires sont extrêmement importants et c’est la raison pour
laquelle ces projets start up ne deviennent réellement rentables qu’après plusieurs années, sauf pour
les entreprises qui choisissent sciemment l’endettement pour se développer.


Par ce discours plein de sens et de responsabilité, par le choix délibéré d’une gestion d’entreprise
irréprochable, c’est avec déception et le cœur lourd de regrets qu’à la fin de l’année ou au tout début
de l’année prochaine, je mettrais fin à notre activité, le goût amer d’aventure inachevée mais qui m’a
tant apporté, je m’en excuse sincèrement.


Tous mes remerciements s’adressent à vous, clients, visiteurs, aux commentaires si gratifiants,
fournisseurs et partenaires que je félicite pour la qualité de leur travail avec les moyens dont je
disposais, sans oublier ma femme bien entendu, qui a été le plus fort de mes soutiens.

 

Mais demain, à l'heure de l'influence d'internet et du digital, ne serait-ce pas une opportunité
pour ceux et celles qui auraient le désir d’entreprendre dans cet univers ? Avec un site marchand, à
partir d’une base clients solide et qualifiée, une marque et un outil opérationnel, des partenaires
externes investis, de plus, déjà développé et financé...
Pourquoi ne pas démarrer sans partir de zéro ?

Cédric Ansaldo, votre artisan fleuriste et CEO de Caprice de Fleurs

Intéressé pour reprendre l'activité ? Contactez moi par email : cecric.ansaldo@capricedefleurs.com